Publié le 16 Mai 2019 à 10:58

Les goûts et les couleurs

Qu'est-ce qui vous pousse à choisir telle ou telle couleur pour votre auto ? Êtes-vous du genre à privilégier une couleur "neutre" pour faciliter la revente ? Personnellement ma voiture est rouge, pas franchement rebelle, mais au moins c'est une couleur !

Lorsque je parle auto avec des amis, passionnés ou non, je me trouve régulièrement face à un dilemme : laisser libre cours à ma nature de vieux con, c’était mieux avant, gneugneu, un kit carrosserie sur une 911 c’est sacrilège, gnagnagna, une Ferrari c’est rouge, gnongnongnon ; ou bien adopter la position du sage et admettre que chacun vie sa passion pour l’automobile à sa façon et fait ce qu’il veut avec sa voiture.

Parce que bon finalement c’est jamais qu’un objet, hein ! Si beau soit-il, si poussée l’ingénierie soit-elle.

J’aime les voitures mais j’aime encore plus conduire, comme beaucoup d’entre nous ma passion pour les autos va bien plus loin qu’un « beau » design. Mais je mentirais si je disais que ça ne faisait pas partie intégrante du plaisir de posséder ou simplement de regarder une automobile. C’est donc sur le simple contact visuel que nous allons nous concentrer pour cet article, pas le son du moteur, pas la conduite ou les sensations procurées par celle-ci, et même à un élément spécifique du design, prépondérant dans une décision d’achat, tantôt expression de personnalité, tantôt affirmation de caractère : la couleur.

Même sur le simple aspect visuel, il m’est souvent difficile de réfréner mes émotions et de parler la tête froide du dessin d’un PT Cruiser, du X4 en général ou des lignes d’une Alfa Roméo 8C. Je ne suis probablement pas le seul !

50 nuances de gris

Audi RS 4 Avant

Audi RS4 Avant en Nardo Grey. Une couleur sérieuse pour des voitures sérieuses

En ce début de siècle, la tendance a plutôt été jusqu’ici à l’uniformisation, les voitures se ressemblent un peu toutes et les nuanciers des constructeurs ne proposent que des variations de trois couleurs qui n’en sont pas : le blanc, le noir et le gris.

Fort heureusement, certains constructeurs proposent des alternatives, chez BMW par exemple, vous pourrez opter pour le bleu Estoril sur votre M4 ou encore le Sunset Orange pour votre M2 competition. Pour le reste de la production disponible en France, c’est plus conventionnel, même si Audi propose des teintes nacrées vertes ou aubergines qui se négocient plusieurs milliers d’euros et que je n’ai jamais vu sur la route. Citons quand même Seat qui a fait des efforts dans les teintes proposées ou encore PSA qui a fait preuve d’audace il n’y a pas si longtemps en proposant l’option coupe franche sur ses Peugeot 208 GTi (bicolore rouge brillant / noir mat, par exemple) et des possiblités de personnalisation poussées pour les C3 / Cactus et autres modèles DS.

Porsche 911 GT3 RS Lizard Green

La GT3 RS dans sa superbe teinte Lizard Green

Porsche fait également exception à cette règle, en proposant des teintes vives à son catalogue faisant souvent écho aux modèles historiques du constructeur. Chez Porsche on est conscient du fait que les couleurs vives soulignent le caractère d’une auto, le Lizard Green colle parfaitement à la philosophie délurée de la GT3 RS, par exemple. On peut également citer le Racing Yellow de la 991 Targa, évoquant le soleil et la joie de vivre procurée par le modèle (je cite les explications Porsche !) qui n’est pas sans rappeler le Linden Green du tout premier modèle Targa à la fin des années 60.

Vous allez me dire que la plupart des Porsches que vous voyez sont grises ou noires ; je vous répondrais qu’on ne parle pas ici de Panamera ou de Cayenne mais de 911, et pour peu qu’on y prête attention, les 911 de couleur sont en fait assez nombreuses sur la route.

Des livrées libérées

Bien sûr il existe des marques et des modèles dont le succès est tellement associé à une teinte spécifique qu’il serait impensable, ou presque, de les commander dans un autre coloris. Celle qui vient tout de suite à l’esprit est bien sur la Ferrari et son Rosso Corsa emblématique.

À l’origine de ces couleurs incontournables se trouve la tradition des livrées nationales de course. Chaque constructeur engagé en compétition automobile représentait son pays sur les circuits, en Formule 1 mais aussi dans les autres compétitions comme l’endurance.

Juan Manuel Fangio - Monaco GP 1957

Juan Manuel Fangio au Grand Prix de Monaco 1957 dans sa Maserati, forcément rouge

Ainsi les italiens Ferrari et Alfa Romeo arboraient fièrement le rouge agressif, les anglais Jaguar ou Lotus, quant à eux se paraient du mythique British Racing Green.

Le blanc était à l’origine la couleur nationale de l’Allemagne, mais Mercedes a changé cela quand sa Formule 1 en excès de 1 Kg par rapport au règlement due être poncée de sa peinture. Le résultat, un kilo de moins et une carrosserie alu brute, qui lancera la légende des « flèches d’argent » et inscrira le gris comme livrée nationale allemande, toujours présent sur les F1 Mercedes à ce jour.

Côté français c’est le Bleu de France qui décora les Bugatti, Alpine et plus tard les Ligier et Prost GP. Citons également la livrée américaine blanche à double bandes bleues longitudinales puis bleue à bandes blanches, popularisée par les Ford Mustang, Shelby Cobra et autres Dodge Viper.

Cette tradition perdurera jusqu’ à la fin des années 60 et l’arrivée du sponsoring sur les carrosseries. Seules Ferrari et une poignée d’autre continueront à utiliser les livrées nationales en course. Mais ce sera l’occasion de faire un autre article sur les livrées mythiques du sport auto !

Le futur est à la voiture verte

Ferrari Enzo verte

Le sacrilège ultime !

Si, comme je le disais, certaines marques ou certains modèles sont fortement associés à une teinte, aucune voiture n’est sacrée et si l’envie vous prend de commander votre Ferrari en bleu, ou de faire recouvrir votre Alpine en vert fluo, et bien faite le, et délectez-vous des grincements de dents des sois disants puristes dans mon genre !

Mais surtout faites vous plaisir, arrêtez de penser à la revente, ou à ce que penseront vos voisins en voyant votre Mazda MX-5 jaune devant chez vous. Roulez dans des voitures fun aux couleurs fun, la vie est trop courte pour en passer une partie non négligeable dans un Renault Kadjar gris !

Le pouvoir est dans nos mains de consommateurs, parce qu’on ne peut pas reprocher aux constructeurs de ne proposer que des teintes tristes si personne n’achète de voiture de couleurs derrière !