Publié le 14 Mar 2019 à 09:12

Cocorico ! Ce que la France a fait de mieux en matière d'automobile

Le "french bashing" a la cote, spécialement en matière d'automobile, la Clio et la 208 ont beau truster la tête des classements de vente européens, on adore, nous Français, détester les voitures françaises. Place ici, à un peu de patriotisme, car n'oublions pas que la production automobile hexagonale a offert, par le passé et encore aujourd'hui de véritables pépites.

Cocorico ! Ce que la France a fait de mieux en matière d'automobile

Renault Sport Spider

Renault Sport Spider

Je serais toi je fermerais la bouche, rapport aux insectes !

Au début des années 90 Renault souhaite capitaliser sur sa domination du championnat du monde de F1 avec Williams et profitant du succès reçu par un concept car au mondial de l’auto 1990 baptisé Laguna Roadtser (on sait ce qu’ils feront de ce nom plus tard !), les décideurs de la firme au losange vont tuer Alpine et sa A610 pour produire dans l’usine de Dieppe le premier modèle badgé Renault Sport.

Produite de 1995 à 1999, d’abord avec un saute vent puis dans une version avec pare-brise, moins exclusive et donc plus diffusée, elle conserve une philosophie très proche de celle d’Alpine, une voiture légère (930 Kg à sec) grâce notamment à l’utilisation d’aluminium pour sa structure, propulsion à moteur en position centrale-arrière et pas de débauche de chevaux.

Renault Sport Spider PB (Pare-Brise)

Le pare-brise c’est pour les vendus, mais elle est jolie quand même !

Les chevaux justement, ils sont produits par un 4 cylindres 2l, le F7R pour les connaisseurs, que l’on retrouve dans la Clio Williams (qui mériterait largement sa place dans cette sélection), double arbre à cames en tête pour lever les 16 soupapes, il délivre 150 chevaux. Considéré comme trop peu à sa sortie, vis-à-vis du chassis qui pourrait probablement encaisser bien plus, la cote de ce Spider en constante progression depuis l’arrêt de la production fera mentir ses détracteurs. Un classique français pour de vrai !

Citroën 2 CV

Citroën 2CV

Si je compte bien, ça fait 3 marmots à l’arrière et le bébé devant avec la maman !

Véritable icône de la production automobile française, impossible de faire l’impasse sur la Deudeuche ! Née en 1937 dans l’esprit de Pierre Boulanger, patron de Citroën, comme une voiture destinée aux masses populaires qui permettrait au propriétaire de Citroën de l’époque, Michelin, d’acroître ses ventes de pneus ; la 2CV sera produite à partir de 1949, lentement dans un premier temps à cause des difficultés à se procurer de l’acier en ces temps de reconstruction.

Minimaliste, la 2CV n’en est pas moins maline et innovante, les essuies glaces par exemple, sont actionnés par le compteur de vitesse, plus vous roulez vite, plus ils vont vite ! Michelin étrennera également en première mondiale ses pneus à carcasse radiale sur la 2 chevaux dès le début de la production.

Citroën 2CV

Non mais là aussi, y’a beaucoup trop de monde dans cette deuche !

Mue au départ par un bicylindre boxer refroidi par air de 375 cm3 développant la puissance ahurissante de 9 chevaux (!), la 2 CV verra sa puissance grandir au fil de ses innombrables versions qui jalonnent ses plus de 40 ans de carrière, pour atteindre le pic de 29 chevaux sortis d’un moteur de 602 cm3.
Vendue à un prix très bas, la 2CV connaitra un succès phénoménal, plus de 5 millions d’exemplaires trouveront preneurs dans le monde.

Renault Espace J11

Renault Espace

L’overdose de SUV nous ferait regretter les monospaces !

Imaginé par Matra dans les années 70, le Renault Espace devait être le pionnier des Monospaces mais s’est fait griller la priorité de six petits mois par Chrysler et son Voyager, il restera cependant premier en Europe et dans nos coeurs !

Toujours produit aujourd’hui le Renault Espace en est à sa 5ème génération, mais c’est bien le J11, la première génération qui mérite le statut de classique à mes yeux. Fabriqué chez Matra à Romorantin de 1984 à 1991, l’Espace mettra un peu de temps à trouver son public, mais sera finalement un réel succès commercial, grâce à son design, ses 7 places et ses sièges démontables.

Renault Espace Quadra

Un Espace Qaudra est susceptible de surgir de n’importe ou, n’importe quand !

Restylé en 1988, l’Espace perd un peu de son charme (mon avis bien sur), mais gagne une version 4 roues motrices appelée Quadra. Les moteurs, quant à eux, sont des 4 cylindres, un 2l essence et un 2.1l Turbo Diesel, les deux développant 110 chevaux.

Peugeot 205 GTi

Peugeot 205 GTi

Un sacré numéro associé à 3 lettres sacrées

Voilà ! Voilà ce que la France a produit de mieux en matière automobile, les compactes sportives, ce que nos amis anglo-saxons appellent les « hot-hatchbacks » (traduire par voitures à hayons pimentées), la liste est longue : Renault R5 Turbo (Maxi Turbo, Alpine, Super 5 Gt Turbo), Renault Clio 16s et Williams puis RS et V6, Megane RS, AX GT, Peugeot 205 Rallye, 306 S16, Citroën Xsara et Saxo VTS, je ne vais pas toutes les citer et charge, donc, à la mythique 205 GTi de les représenter ici.

À défaut d’être la première puisque Volkswagen en est déjà à la deuxième version de sa Golf GTI quand la 205 GTi sort, Peugeot s’apprête à frapper très fort, en deux temps.

En 1984, Peugeot dévoile la 205 GTi, une version sportive de sa compacte à hayon, la sportivité s’affiche au travers d’élargisseurs d’ailes en plastique, de superbes jantes alu, un spoiler avant couleur carrosserie et garni de feux antibrouillard et un intérieur au diapason. Sous le capot un 1.6l (XU5J) doté de l’injection électronique Bosch produisant 105 chevaux. Malgré des performances qui pourraient parraitre aujourd’hui modestes, sur la route son châssis et son poids plume (850 Kg à sec) font des merveilles et la 205 met tout le monde d’accord.

205 GTi 1.9l

Les jantes de la 1.9l…

Malgré tout, la concurrence finira par s’affuter (Renault et sa Gt Turbo, notamment) et Peugeot devra « gonfler » un peu la 205 via, d’abord, un kit fourni par Peugeot Talbot Sport que les clients pouvaient faire installer en concession et qui portait la puissance à 125 chevaux, puis par une évolution moteur s’inspirant de ce kit en 1985 proposant 115 chevaux.
Mais l’évolution qui va tout changer, c’est bien l’arrivée sous le capot de la GTi du moteur XU9 1.9l développant 130 chevaux et remettant les pendules à l’heure chez les bombinettes européennes.
Cette auto qui a marqué toute une génération de conducteurs reste, encore aujourd’hui, un maitre étalon pour ce qui est du plaisir de conduire.

Citroën XM

Citroën XM

Navarro j’écoute !

Voilà un autre domaine ou l’excellence française a fait référence, les berlines au grand confort, digne descendante de la DS, la XM remplacera la CX en 1989. Dessinée par Bertone, elle présente un excellent Cx (0.28) et outre le luxe de ses équipements propose une conduite sur un nuage grâce à sa suspension Hydractive qui allie le système oléo-pneumatique à sphères cher à Citroën et l’électronique pour la première fois sur une voiture de série, permettant au conducteur de choisir entre deux modes, souple ou dur.

Citroën XM

Toujours futuriste 30 ans après

Sans blague, bien des berlines dites « luxueuse » d’aujourd’hui pourraient en prendre de la graine, la conduite d’une XM (on retrouve un peu ça dans la C6) est une expérience à part, comme si notre vieux fauteuil du salon, qui a la marque de nos fesses, que l’on retrouve avec bonheur le soir après la journée de travail, comme si ce fauteuil se déplaçait !

Côté moteur, elle sera équipée par les 4 cylindres PSA XU et XUD essence et diesel et un V6 PRV (Peugeot Renault Volvo) offrant 200 chevaux, une version break sera également proposée.
La XM, comme d’autres grosses berlines Citroën sera voiture présidentielle pour Messieurs Mitterrand et Chirac.

Alpine A110

Alpine A110

Mère et fille

Une entrée un peu particulière parmi cette sélection car elle concerne à la fois l’originale Alpine A110 conçue et développée par Jean Rédélé, produite de 1962 à 1977 et la « nouvelle » A110 qui ressuscite la marque Alpine en 2017 sous la houlette de Renault.

Je ne suis pas en général, un grand amateur de design « néo-rétro », ça manque souvent d’imagination, et sous couvert d’hommages, les constructeurs tirent souvent sur la corde sensible de la nostalgie et en profitent pour essayer de nous vendre de la merde. La philosophie originale, on s’en fout du moment que ça ressemble vaguement au modèle ancien, je regarde dans la direction d’une « Mini » de 4.3m de long pour un poids à vide de 1.6 tonne, ou d’une coccinelle à 40 000 boules et moteur avant…

En l’occurrence, a priori (je précise que je n’ai jamais conduit ni l’une, ni l’autre), l’Alpine A110 2017 est fidèle à l’esprit d’origine, à savoir une berlinette légère qui privilégie l’efficacité et le plaisir de conduire. Les plus attentifs d’entre vous me rétorqueront que le moteur n’est plus en porte à faux arrière, certes, mais je vous dis que c’est une histoire de philosophie, suivez un peu !

Alpine A110

Pour une fois l’aïeule peut être fier de sa descendance

Bien sur, le succès de la berlinette s’est fait par le biais de son palmarès sportif dans les années 60 et 70 et il y a bien peu de chance que l’on voit la nouvelle A110 alignée sur la ligne de départ d’une spéciale du Monte-Carlo, mais je considère que du haut de son 4 cylindres Turbo de 250 chevaux et de ses 1080 Kg à vide c’est , de loin, ce que la France a fait de mieux depuis des décennies ! Personnellement si j’étais sur le marché pour ce genre de voiture, je la préférerais sans hésitation, à une Porsche Cayman 718 ou une Audi TT, mais c’est probablement un peu du chauvinisme !

Peugeot 504 Dangel 4×4

Peugeot 504 Dangel 4x4

Le Range Rover français !

L’Angleterre a son Range Rover, l’Allemagne le classe G, le Japon le Toyota Hilux, l’Amérique la Jeep, chaque grand pays de l’automobile possède dans ses rangs un 4×4 iconique, pour la France, ce rôle revient à la 504 Dangel.

Henry Dangel est l’inventeur d’un système pour convertir en transmission intégrale des voitures 2 roues motrices, il l’implante en 1980 sur une Peugeot 504 et avec l’aide du constructeur sochalien fonde les Automobiles Dangel.

Peugeot 504 Pickup 4x4 Dangel

Alerte à Mali… Concarneau

Rehaussées, 4 roues motrices, boites longue et courte, les 504 Dangel, disponibles en pickup ou en break, sont de vraies franchiseuses. Elles séduiront la Gendarmerie, entre autres administrations, mais c’est bien leurs engagements en rallye raid et notamment le Paris-Dakar qui leur conférera le statut d’automobiles mythiques.



etc.

Bien évidemment cette sélection est très personnelle et non exhaustive, nombreuses sont celles qui auraient pu y figurer, j’aurais pu inclure une Bugatti, par exemple, ou bien la 4L, vendue à plus de 8 millions d’exemplaires en 30 ans de carrière, mais il fallait faire des choix, n’hésitez pas à mettre en commentaire celle qui, pour vous, est ce que la France a fait de mieux.