Publié le 07 Mar 2019 à 15:14

Les SUV, c'était mieux avant !

Malgré le succès de cette catégorie de véhicules, il n'est jamais inutile de rappeler que c'est de la daube ! Malgré tout il fut un temps où les choses avaient un sens, et les SUV étaient de bonnes voitures...

Les SUV, c'était mieux avant !

Pour être honnête, je ne pensais pas que mon 3ème article sur ce blog serait à propos des SUV ! Incontournables dans le paysage automobile actuel, certes, mais mon intention initiale était de parler ici de bagnoles plaisirs, de motos qui font rêver, etc.
En réalité je HAIS la catégorie de véhicules qu’on appelle communément les SUV ou pire les crossovers, je les hais un peu parce que c’est la mode, un peu parce que ça sert à rien, et un peu parce que ça créé encore plus de conducteurs isolés dans leurs bulles, en hauteur, se sentant supérieurs et inévitablement attentif uniquement à leur petite gueule… Mais je m’emporte !

C’est un post sur le blog américain Jalopnik (lien en bas de page) qui m’a inspiré cet article et je me suis dit, avant que ce soit la mode, on appelait ça des 4×4 (même ceux qui n’avaient pas 4 roues motrices) et même si je n’étais déjà pas fan, à bien y regarder, y’en a quelque-uns qui ont des arguments et qui me feraient bien envie aujourd’hui ! Alors, les SUV, c’était mieux avant ?

Honda HRV : the Joy Machine

Honda HR-V Joy Machine

Avec ce coloris en plus, c’est l’amour fou !

Véritable précurseur, le HR-V, sortit en 1999, était un véritable crossover avant l’avènement de ce type de machine. Comprenez par là, un véhicule à l’apparence d’un baroudeur mais traction avant et sans aucune prétention de capacité de franchissement. Un peu l’ancêtre des Qashquai et autres 3008, en somme.

Personnellement j’ai toujours adoré le design de cette voiture (je ne suis pas une référence, j’ai toujours apprécié les lignes « avant-gardistes », comme celle de l’Avantime, par exemple), et puis une auto de cette taille, plutôt dédié aux grands espaces et aux familles, en 3 portes avec un « aileron », c’est juste délicieusement inutile (à ne pas confondre avec cémochesasèrarien plutôt applicable à des voitures comme le BMX X4) !

Jeep Cherokee XJ

Jeep Cherokee XJ

Baroudeuse née.

Pour les américains, S.U.V. n’a pas vraiment la même signification que par chez nous, Sport Utility Vehicule, ou Véhicules Utilitaires Sportifs, comprendre des autos destinées au « tout-terrain » et aux sports de grands espaces, dans les plaines américaines, etc. Parfaite illustration : le Cherokee XJ, design géométrique, véritable capacité de franchissement, fiabilité sans failles (sur les moteurs essences américains, les diesels étaient fournis par Renault…), bref le rêve américain quoi ! Perso je rêve d’un modèle Mk1, 3 portes, noir avec jantes dorées et 6 cylindres.

Publicité Jeep Cherokee XJ

Suzuki Samurai / Jimny / Vitara

Suzuki Jimny cabriolet

Pour votre sécurité, veuillez vous assoir dans vos sièges et bouclez vos ceintures.

Suzuki SJ410Retour au Japon, ici la filiation avec les SUV d’aujourd’hui est moins évidente, il s’agit de petits 4×4 (vrais 4×4), légers, passe partout et extrêmement attachants !
Les Suzuki « SJ », tout d’abord, sont arrivés sur le marché européen dans le milieu des années 80 produits sous licence par l’espagnol Santana avec les modèles SJ410 (moteur 1.0l) et SJ413 (1.3l) dont l’appellation commerciale sera Samurai. Ces deux autos sont en fait les versions européanisées de la seconde version du Jimny, et finiront par être importés officiellement par Suzuki.

Le Jimny de 3ème génération sera lui importé sous son nom originel, fidèle à la recette, transmission intégrale (propulsion + pont avant enclenchable), poids contenu (~1000Kg à vide) disponible en 3 portes et version cabriolet. Sous le capot on trouve des 1.3l de 80 puis 85 chevaux ou le 1.5 dci Renault pour la version Diesel.

Suzuki VItara cabrioletEnfin, la première génération de Suzuki Vitara (aussi appelé Escudo), est mon préféré des petits 4×4 japonais ! Un peu plus bourgeois que les deux autres, peut-être, mais fidèle à l’esprit et « so nineties » en bicolore avec des décalcos branchées et en version cabriolet, évidemment !

Toyota Rav4 Mk1

Toyota Rav4 3 portes

Si vous regardez à cool dans un dico, voila ce que vous trouverez !

Un autre de mes coups de coeur, le Toyota Rav4 de première génération, concurrent direct du Vitara, ce SUV compact de la première moitié des années 90 était disponible en 5 portes, avec des plastiques couleurs carrosserie, avec un toit et en 2 roues motrices, mais si vous voulez faire partie des vrais, c’est bien vers un modèle 3 portes cabriolet avec les plastiques gris et 4 roues motrices qu’il faut vous tourner !

Motorisé par un 2l de 120 chevaux, ce Rav4 fut décliné dans une version électrique (réservé à la Californie) qui proposait une autonomie d’environ 150 km, une vitesse limitée à environ 130km/h et des batteries garanties 97 000 km ! En 1997 !

Fiat Panda 4×4

Fiat Panda 4x4 Country Club

Rep à ça Range Rover Evoque !

Je ne pouvais pas terminer cette sélection sans évoquer celle qui reste à mes yeux LE meilleur SUV de tous les temps, la Panda 4×4 ! Ses 48 chevaux vous conduiront de 0 à 100 km/h en temps et en heure et sa transmission intégrale associée à son poids plume vous permettra de grimper aux arbres.
À privilégier dans ses versions Country Club, ou mieux encore : Val d’Isère.

Source : Jalopnik